Joris, Matthew et Fabien sur le toit du bâtiment GEII
Défi étudiantCulture scientifique et technique

Solar Decathlon : des alternants dans la compétition !

le 1 octobre 2021
Le département Génie Électrique et Informatique Industrielle (GEII) de l’IUT1 participe cette année au Solar Decathlon, challenge universitaire international de conception / réalisation destiné aux étudiants encadrés par des enseignants et chercheurs. Rencontre avec 3 étudiants de l’IUT1 participant à cette compétition internationale.

Le Solar Decathlon est une compétition initiée en 2002 par le département de l’énergie du gouvernement des États-Unis. Son objectif est de faire concevoir et construire par des équipes universitaires pluridisciplinaires (urbanistes, architectes, ingénieurs, communicants, techniciens du bâtiment etc) une vingtaine de projets d’habitats à très hautes performances environnementales fonctionnant avec le soleil pour principale source d’énergie. Cette compétition se prépare habituellement sur deux années universitaires, mais a été prolongée d’un an en raison de la crise sanitaire. Elle prendra fin du 19 mai au 3 juillet 2022 à Wuppertal en Allemagne.

Au sein de la team Auvergne Rhône-Alpes, nous retrouvons École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble (ENSAG), les Grands Ateliers de l'Isle d'Abeau, mais également le département GEII de l’IUT1, pour toute la partie composante électricité / énergie du projet. Nous avons pu poser quelques questions à Joris, Matthew et Fabien, étudiants et/ou alternants du département, qui ont ou vont bientôt travailler sur ce challenge international.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours, de l’obtention de votre bac jusqu’à vos études à l’IUT1 ?

Joris : Après un bac STI2D au lycée du Dauphiné (Romans-sur-Isère), je me suis orienté directement vers un DUT GEII en alternance dès la 1ère année, à l’IUT1. J’ai décidé de poursuivre mes études sur les mêmes modalités en intégrant la Licence professionnelle "Métiers de l'électricité et de l'énergie, parcours Bâtiments connectés et gestion intelligente de l'énergie" (LP BCGIE) en septembre 2020 et en effectuant mon alternance au sein du département GEII en tant que technicien électricien.

Matthew : J’ai obtenu un bac STI2D en Nouvelle-Calédonie, avant de poursuivre avec un BTS électro-technique. Je suis arrivé à l’IUT1 Grenoble il y a à peine un mois, pour intégrer la LP BCGIE et j’effectue mon alternance au CEA INES (Bourget-du-Lac). Le CEA m’a alors détaché à l’IUT1 Grenoble pour pouvoir participer au Solar Decathlon.

Fabien : Je suis titulaire d’un Bac SSI que j’ai obtenu au lycée Aristide Bergès (Seyssinet-Pariset). Après une première année de DUT l’an dernier, je poursuis ma formation en 2e année et cette fois en alternance. J’ai ainsi été recruté par le département GEII pour pouvoir me consacrer à 100% au Solar Decathlon.

Concernant le Solar Decathlon, quel est votre rôle au sein de l’équipe Auvergne Rhône-Alpes et comment articulez-vous ce travail avec ce que vous étudiez à l’IUT1 ?

Joris : Ayant rejoint le projet l’année dernière  - et le quittant dans quelques jours, maintenant que j’ai obtenu ma licence - j’ai travaillé sur les schémas électriques, les plans de maintenance ou encore les plans ergonomiques. Le but était de déterminer les stratégies à mettre en œuvre. Dans un 2e temps, je me suis mis à la recherche de partenaires pour financer le projet. Maintenant commence la phase de recherche pour le choix des matériaux. Schématiquement, le cheminement du projet est donc : Recherche < Gestion < Développement.

Matthew : Pour ma part, je vais principalement travailler sur les questions de gestion de l’énergie et d’optimisation de la consommation. Je n’ai jamais abordé ces questions-là pendant mon BTS, je vais donc découvrir tout ça grâce à la licence pro et à l’alternance.

Fabien : Je commence à peine mon alternance et pour l’instant, c’est le côté humain et organisationnel qui m’intéresse plus particulièrement. Voir comment des ingénieurs, des architectes et des techniciens travaillent ensemble et pouvoir m’impliquer concrètement dans tout ça. L’avantage de ma formation à l’IUT1 c’est que les liens entre les innovations technologiques abordées en cours et leurs applications concrètes possibles sur le projet Solar Decathlon sont permanents.
Mis à jour le  1 octobre 2021