Rencontre / DébatFormation, innovation pédagogique

Café pédagogique n°3 : Le village technologique

le 8 février 2018
Le 3e café pédagogique de l’année s’est ouvert sur le thème du « Village technologique ».

Une collaboration entre les IUT1 et 2

Une vingtaine de personnes étaient présentes, enseignants comme étudiants, ces derniers attirés par la dimension d’ouverture du café pédagogique (ces participations à des activités culturelles donnent lieu à une note d’ouverture pour un certain nombre de départements).

Le terme « Village technologique » désigne les séances de démonstration des projets tutorés de 2e année en Réseaux et Télécommunications.
Après l’exposé des éléments pédagogiques par Cléo Baras, enseignante au Département RT, illustrés par une courte vidéo, des étudiants de l’IUT2 (TC) sont venus présenter leur projet de « Coupe des Projets tutorés ». Cette idée, impulsée par Denis Lubineau (enseignant RT), consiste en un concours des meilleurs projets tutorés IUT1 et 2, avec la participation d’entreprises du Club Entreprises des IUT de Grenoble.

Le Village technologique

Mises en place sur une idée de Cléo Baras, les séances de démo servent à la fois de relais entre le lancement des sujets en septembre et leur achèvement, en avril.
En lieu et place de la traditionnelle soutenance de fin de projet qui monopolisait un certain nombre d’enseignants et de salles, ces deux séances de démo générales sont organisées dans un esprit ouvert et souple.

Pendant une matinée, les étudiants se regroupent une première fois à mi-parcours (en janvier) autour de leur sujet dans deux salles de TP. Les enseignants de toutes disciplines passent écouter le « pitch » de quelques groupes, et constater l’avancement des projets qui les intéressent le plus.

La deuxième séance a lieu autour du mois de mars et, selon la même organisation, invite tous les enseignants du département à venir voir l’aboutissement des différents projets.


Cette formule présente des avantages certains. A l’économie des moyens dans sa mise en place s’ajoute une convivialité au sein du département, liée à la souplesse du dispositif. Ce dernier permet une circulation libre, un échange aisé fait de questions-réponses entre enseignants et étudiants, ainsi que la possibilité pour chaque enseignant d’avoir une vue d’ensemble des différents projets produits par les étudiants.

Enfin, cette double démo à quelques mois d’intervalle permet, en principe, de soutenir la motivation et le travail des étudiants, avec un effet rebond espéré entre la première et la seconde démo.


Manon Valla
Mis à jour le  1 mars 2018