Originaire de Bourgoin, Ludovic, l’âme scientifique, découvre et se passionne pour le monde de l’informatique et du réseau au cours de ses années lycées. Après son bac S, il fait donc le choix du DUT RT à l’IUT1 de Grenoble. Sa première année touche à sa fin, et il va bientôt entamer un stage de 10 semaines à Grand Lyon Habitat.

Pourquoi avoir choisi le DUT Réseaux et Télécommunications ?
J’ai choisi le DUT RT car j’aime bien l’informatique, mais je ne me voyais pas taper des lignes et des lignes de code ! Je trouvais que le réseau, ça combinait un peu tout, et c’était plus varié.
Ce qui m’intéresse, c’est de mettre le gens en relation, leur permettre de communiquer en déployant les moyens techniques adaptés (la gestion de serveurs par exemple…). C’était une des rares filières à proposer une formation dans ce domaine.

D’où t’es venu ton attrait pour l’informatique ?
Déjà, au lycée, j’avais un ami qui avait un serveur privé d’un jeu, et qui m’expliquait ce qu’il gérait. Je trouvais ça très intéressant : à distance il se connectait en Chine, sur l’ordinateur devant moi, et il y avait 3000 personnes qui étaient connectées sur le jeu ! Ça m’a amené à me demander tout ce qu’on pouvait faire avec les réseaux, et quand je me suis rendu compte de l’étendue des possibilités avec la gestion d’un réseau, mon attrait pour ce domaine s’est confirmé.
Quand on découvre de tout ce qu’il se passe derrière Facebook par exemple, à quel point le fonctionnement est énorme… C’est passionnant, autant au niveau sécurité que construction, ou encore la mise en place de systèmes, etc.

Qu’est-ce que tu as le plus apprécié à l’IUT ?
On a quasiment tout le matériel mis à notre disposition : s’il n’y a pas cours dans une salle, on peut y aller pour refaire notre TP par exemple, réutiliser le matériel, faire des tests, vérifier nos cours…
Et puis, il y a une proximité prof-étudiant qui est très bénéfique. Lors de nos projets tutorés, on s’est vite aperçu que dès qu’on avait besoin d’aide, les profs étaient là, ils nous donnaient des conseils, ils nous orientaient… On s’aperçoit qu’ils recadrent tout ce qu’on a appris au long de notre formation pour le projet. Ils nous expliquent qu’avec notre bagage, on peut atteindre tel objectif, et que si on veut le dépasser, si on veut plus, il va falloir creuser, chercher plus loin. C’était très appréciable, et on peut dire que c’est une véritable force de l’IUT1.

Quels sont tes projets pour la suite ?
Je pense faire une Licence Professionnelle RSFS (Réseaux Sans Fil et Sécurité), en continuité du DUT RT. Après, j’aimerais bien partir à l’étranger car les réseaux, c’est un domaine avec une dimension internationale, donc il faut vite maîtriser l’anglais.
Je vais faire cette LP en alternance. En voyant des collègues qui sont en alternance cette année, j’ai pu constater tout ce qu’ils apprennent en entreprise, et qu’ils peuvent appliquer en cours par la suite… Par exemple, après avoir étudié en cours de fibre optique comment repérer des cassures, un de mes amis en alternance a pu se rendre sur un chantier, et vérifier par rapport à ses calculs que les personnes sur le terrain avaient fait les bonnes mesures et repéré la cassure au bon endroit. Donc ça va de paire : d’un côté avec l’entreprise on acquiert beaucoup de technique, mais avec les cours on peut encore avancer sur la technique, creuser un peu plus.
Je pense que ça leur donne beaucoup de facilités au bout de quelques mois au niveau des cours. Donc la LP, c’est sûr, je la fais en alternance !

Interview réalisée le 01/04/2014