Baptiste, actuellement Ingénieur de conception et développement informatique chez Capsys, nous raconte son parcours pour en arriver là.
Depuis son arrivée à l’IUT1 jusqu’à son entrée dans le milieu professionnel, il nous dit tout !


Quel est ton parcours Post Bac ?

A la base, après le bac, je voulais arrêter mes études et devenir militaire, puis j’ai rencontré une fille qui voulait faire des études, alors je l’ai suivie …

Raconte-nous ton arrivée à l’IUT1 ?
Je devais intégrer le DUT MMI (SRC à l’époque), j’étais prêt, j’avais loué un appartement, fait ma carte de bus, et je suis donc arrivé à l’IUT le jour de la rentrée, mais on ne m’avait pas prévenu que le département MMI se situait, à l’époque, à l’Isle d’Abeau…
J’ai demandé quelle alternative était possible pour rester à Grenoble, et on m’a proposé d’intégrer le DUT Réseaux et Télécommunications.
J’ai donc fais mes 2 années, option stage long car je voulais rapidement découvrir le monde de l’entreprise.

Tu as donc découvert le monde de l’entreprise ?
Oui, en effet, j’ai effectué mon stage de fin de DUT à la Direction Générale de l’Armement (DGA) en tant que Concepteur développeur d'application, ce qui a provoqué un déclic dans ma tête. Je me suis vraiment demandé pour la première fois ce que je voulais faire dans la vie. Et c’est là que j’ai décidé de poursuivre mes études et continuer mon apprentissage avant d’entrer dans le milieu professionnel.
J’ai fait obtenu une L3 Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises (MIAGE), dans l’optique d’acquérir des compétences dans le domaine des systèmes d’information.
Ensuite, j’ai intégré un master à l’école Sup2i (école Supérieure d'ingénierie informatique), en alternance chez ST Ericsson, en tant qu’Apprenti Concepteur Développeur d'applications.
Je n’ai pas vraiment aimé la méthodologie d’apprentissage de l’école, alors j’ai décidé de ne pas passer le Master, mais de faire valider mon diplôme d’état de concepteur développeur informatique.
Suite à cette alternance, je me suis retrouvé sur le marché de l’emploi, et j’ai été embauché chez Capsys. J’ai un poste d’ingénieur de conception et de développement informatique.

Quel est, selon toi, la différence entre un stage et l’alternance ?
En stage, on est en général pris en charge, on est là pour apprendre. En alternance, on entre vraiment dans la vie professionnelle, il faut rapidement participer aux prises de décisions et devenir actif au sein de la boite.

Un conseil à donner aux étudiants de l’IUT1 ?
Il faut bien suivre les cours de communication, c’est ça qui vous fera avancer dans l’entreprise. Si aujourd’hui j’ai la fonction d’ingénieur sans avoir le diplôme, c’est parce que j’ai réussi à me vendre. Ça, c’est l’IUT qui me l’a appris. Un vrai ingénieur n’est pas forcement meilleur qu’un universitaire qui sort d’un DUT.
Ne négligez pas non plus les stages, et le réseau que vous pouvez vous constituer. Avoir une bonne relation avec votre responsable de stage est un détail important car votre futur employeur pourra le contacter avant de vous rencontrer pour connaitre son avis sur vos compétences.

J’ai cru comprendre au début de l’interview que tu aurais aimé devenir militaire, et tu as fait ton stage de DUT à la DGA, peux-tu nous en parler ?

Oui bien sûr, j’ai intégré l’armée à l’âge de 21 ans, aujourd’hui je suis réserviste pour l’armée de terre dans le 13ème bataillon de chasseurs Alpins basé à Chambéry. L’armée est un énorme système de management, elle m’a appris entre autres à réagir en cas d’extrême urgence, ce qui a été un gros avantage dans mon travail d’ingénieur.

On peut dire que tu as deux métiers ?
Oui tout à fait, ce sont deux métiers à part entière mais qui sont complémentaires dans mon cas.
J’ai la chance d’avoir un patron souple qui me laisse partir en mission quand il le faut. C’est un atout pour lui. Quand on est militaire, on a une certaine vision du monde qui plait ou pas. Mon patron, ça lui plait. Pour lui c’est un plus car le temps que je passe à l’armée, il le voit comme une manière de m’enrichir, et cet enrichissement sera favorable au travail que je vais fournir dans son entreprise.

Interview réalisée le 28/09/2015